Silence, on mange !

Nos enfants nous signalent que le réfectoire est trop bruyant !

Et on comprend pourquoi : le niveau sonore moyen des cantines atteint 85 décibels, soit le seuil de risque auditif, d'après l’ADEME *.

  • Quand est-il au sein de notre école maternelle PVC ?

  • Nous représentant des parents d’élèves Arpees95 de la maternelle PVC et parents nous nous posons la question ?

  • Quel risque pour nos enfants et les personnels qui y travaillent ?

  • Une étude du bruit dans le réfectoire a-t-elle déjà été réalisée ?

Tant de question que l’on se pose et à ce jour sans réponse, nous souhaiterions avoir rapidement une réponse.

La notion d'acoustique en milieu scolaire est fondamentale. Alors qu'une salle de classe doit être isolée des bruits extérieurs pour favoriser l'écoute et l'échange, une cantine doit lutter contre l'effet « cocktail ».

Ce phénomène est caractéristique des lieux clos qui concentrent, à un moment donné, une population importante : le volume sonore s'accroît progressivement, nourri par les conversations des enfants, puis alimenté par toutes sortes de bruits parasites qui se superposent : mouvement des chaises sur le sol, choc des couverts dans les assiettes ou de la vaisselle sur la table Rapidement, un brouhaha s'installe et s'intensifie, chacun tâchant de se faire entendre et haussant un peu plus la voix.

Cette pollution sonore agit à la fois sur les enfants, sur l'encadrement et sur le personnel de service, entraînant nervosité, sanctions et fatigue. Bref, ce moment censé favoriser la sociabilité et la détente se transforme alors en une véritable épreuve pour tous.

Préoccupée par ces nuisances, le réfectoire de la maternelle Paul Vaillant Couturier accueille + ou – au total 160 enfants sur deux services.

Le réfectoire à la vue de sa surface présente en effet tous les symptômes techniques du local bruyant : de grandes tables alignées dans la plus pure tradition des réfectoires, du carrelage au sol, des parois lisses et réverbérantes avec du plâtre et de la peinture sur les murs, une grande façade vitrée et un plafond suspendu en dalles peu absorbantes. Si bien que l'espace principal dédié aux enfants constitue une vraie caisse de résonance.

C’est pourquoi l’aide d’un spécialiste permettrait de mettre en évidence, ce que je connais par expérience, puisque j’ai moi-même eu à encadrer des jeunes enfants en milieu scolaire et centre de loisir lors de mon parcours professionnel en groupe scolaire à Paris et en centre de loisir maternelle sur Nanterre.

Je me rappelle « Au cœur du service, c'est à peine si on s'entendait parler, et le pire, c'était au moment du départ des enfants, lorsque nous passions d'une ambiance sonore bruyante à laquelle nous semblions nous habituer au calme absolu ».

Ce bruit assourdissant était aussi pesant pour les enfants que pour les adultes.

Le choc d'une assiette ou d'un couvert sur la table, au sol, la manipulation d'une chaise sur le carrelage sont de véritables agressions directes pour les tympans. On les appelle des bruits d'impact à cela on y ajoute le bruit des voix des enfants et là cela devient une agression, pour certains enfants cela en devient une véritable souffrance.

Cette perturbation sur des enfants de maternelle est tel que même lorsqu’un adulte demande à faire le silence, l’enfant le prend pour une agression. Et là on se retrouve avec des enfants qui ne veulent plus aller à la cantine.

C’est pourquoi, nous souhaitons qu’une réflexion soit menée pour faire diminuer ces nuisances sonores.

Il existe des moyens très simple, revoir l’aménagement du réfectoire, un revêtement de surface souple pour les tables comme pour le sol. Un PVC décoratif en sous-couche anti vibratile peu être appliqué sur les plateaux de tables rondes en aggloméré créés sur mesure. Le contact des couverts et de la vaisselle est, de cette façon, très bien assourdi. La pose de rideau phonique aux fenêtres, la pose de panneau acoustique voir photo pour exemple.

Espérant, avoir attiré votre attention sur ce problème et avoir une réponse à nos questions. Mais surtout espéré que des solutions pourront être apportées pour le bien des enfants restant à la cantine et les personnels encadrantes le temps du midi.

Les représentants Arpees95 de la maternelle PVC